You all look the same to me


Aujourd’hui, papy est mort. Ou peut-être hier, je ne sais pas. J’ai reçu un sms de ma mère : « Ton grand-père est décédé. Enterrement demain. Bisous. » Cela ne veut rien dire. C’était peut-être hier.


Forêt de Fanal (UNESCO)

C’était le dernier survivant de mes 4 grands-parents.
🎶 Si t’as plus de grands-parents, tape dans tes mains ! 🎶 👏

Quand j’étais petit, pendant les vacances d’été, j’allais au Portugal tous les deux ans pour rendre visite à mes grands-parents. Ils possédaient une immense ferme de laquelle 1001 souvenirs me restent encore en mémoire. Mais plus les années ont passé et moins j’y allais. Si bien que je n’y suis pas retourné pendant près de 10 ans. Mon grand-père ne m’avait même pas reconnu quand nous nous sommes revus. J’avais toujours une excuse mais, en réalité, j’avais peur de m’ennuyer. Même si, de toute évidence, mes aïeux étaient des personnes charmantes.

Je me souviens, par exemple, que mon grand-père était très habile de ses mains. Il était capable de me fabriquer une flûte avec un morceau de bambou et un fer chauffé à blanc pour percer le bois. Il avait même construit une piscine en pierre pour toute la famille… Mais qui avait été réalisée dans la plus pure tradition portugaise : c’est-à-dire sans système de filtre. Évidemment, au bout de deux semaines, le bassin avait plus des allures de marécage qu’autre chose.
Alors autant te dire qu’à la fin des vacances, je ressemblais à ça :

Si tu n’as pas la ref, je te conseille de cliquer ici.

Dix ans après, cette piscine où plus personne ne mettait les pieds avait été enterrée et recouverte de fleurs.
C’est un peu la pierre tombale de mon enfance.


C’est un miracle que j’sois pas devenu vegan.


Forêt de Fanal (UNESCO)
o
o
Forêt de Fanal (UNESCO)

Toujours est-il que le Portugal n’était clairement pas mon pays de prédilection. J’y étais déjà allé, souvent, et même si c’est un pays magnifique, j’avais surtout envie de voir autre chose. En revanche, comparer le Portugal continental et Madère revient presque à comparer la France et la Nouvelle-Calédonie, tant les paysages sont radicalement différents. 


Somewhere
o
o
Somewhere

Question culture, la ville de Funchal (la capitale de l’archipel, NDLR) n’a pas grand-chose à proposer. Il y a, certes, un musée Cristiano Ronaldo avec une statue dégueulasse à l’entrée, mais c’est à peu près tout ce que j’ai noté. Car si, en France, notre référence footballistique est Zidane, au Portugal, c’est bel et bien de CR7 dont il est question. Pour la petite histoire, notre Zizou national dira d’ailleurs de l’enfant madérois qu’il est « largement meilleur que [lui] ».
Bim ! Petit paragraphe bien inutile si tu n’aimes pas le football.

En revanche, l’île aux fleurs, qu’on appelle parfois l’ « Hawaii d’Europe » ou la « perle de l’Atlantique », possède une flore incroyable. Grâce à son climat subtropical, il n’est pas rare de croiser des forêts pluvieuses primaires. À Fanal, on trouve même des arbres vieux de 500 ans.
Et bien que les précipitations y soient abondantes, il y fait doux toute l’année. Le mercure descend rarement en dessous des 10°C, en hiver et ne monte guère au-dessus des 25°C, en été. Communément, on parle de « printemps éternel ».


Miradouro da Luna

FUN FACT
¯
Beaucoup de Madériens ont immigré à Hawaii dans les années 1880. 
La Gazette hawaïenne, fin août 1879, deux semaines après l’arrivée du Ravenscrag, a rapporté que « les insulaires de Madère récemment arrivés ici ont ravi les gens avec des concerts de rue nocturnes. » L’article mentionne alors « leurs instruments étranges, qui sont une sorte de croisement entre une guitare et un banjo ». C’est ainsi qu’est né le ukulélé hawaïen !
Bim ! Fun fact dans ta figure.


Miradouro da Luna
o
o

À Madère, les routes pentées à 15% sont monnaie courante. L’île est toute petite et la conduite y a été l’une des plus techniques que j’ai connues.
Si on oublie les 160 km de piste dans le désert d’Atacama et quelques routes islandaises bien tape-culs.

Sur l’île, on compte une centaine de tunnels et des virages incessants. Et comme si cela ne suffisait pas, la plupart des randonnées étaient à flanc de falaise.
J’ai même fait tomber un mec sur une rando parce que, pétrifié par le vertige, je ne voulais pas me pousser. Je n’ai eu absolument aucun scrupule. C’était lui ou moi.


Miradouro da Rocha do Navio
o
o
Miradouro da Rocha do Navio
o
o
Somewhere
o
o
Quinta do Santo
o
o
Quinta do Santo
o
o

Finalement, Madère est une île où il fait bon vivre. Relativement peu peuplée et pas trop touristique. De temps en temps, j’allais simplement boire un verre en terrasse à Santa Cruz, en face de l’océan. Comme une sorte de trêve mélancolique. En observant les passants, je me suis rappelé à quel point les Portugais étaient attachés à leur famille. Il y avait des dizaines de petits groupes qui se baladaient et dont les âges allaient de 7 à 77 ans. J’ai senti que j’avais été heureux, et que je l’étais encore. Ainsi, et pour que tout soit consommé, j’ai fini ma bière avec un arrière-goût d’amertume.


Quinta do Santo

À mes grands-parents.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :