Is this the tale of Johnny Rotten?

Et si j’allais visiter le désert le « plus aride du monde » ? Un désert d’altitude, perché à plus de 4 000 mètres au-dessus du niveau de la mer et dont les plus grands volcans frôlent les 6 000 mètres de haut. INTRODUCTION Un désert tellement sec que certaines régions ne reçoivent de la... Lire la Suite →

It’s better to burn out than to fade away

J’ai débarqué à Santiago au début du mois d’octobre 2019, lors d’une douce soirée printanière de couvre-feu. Et qui dit couvre-feu dit ni taxi, ni navette avant 7 heures du matin à l’aéroport. S A N T I A G O [Avertissement] Ça ne t’aura pas échappé, Santiago n’est pas en Patagonie. J’ai décidé de […]

It’s like a death becomes musical

J’étais parti au Pérou dans l’optique de me venger de Monsieur Salvador, ce fils de pute de professeur d’espagnol qui avait baptisé mon carnet de correspondance en 4ème. Mais je me suis vite aperçu que j’aurais mieux fait de l’écouter, au lieu de dessiner des bites sur les tables au fond de la classe, près... Lire la Suite →

Stay in nothingness, I’ll save you a round trip

En débarquant à Las Vegas, j’eus du mal à savoir lequel de mes cinq sens était agressé en premier. INTRODUCTION Était-ce la vue ? Entre les machines à sous aveuglantes qui rendraient un moine bouddhiste épileptique et la vue de l’obésité morbide qui règne au pays de l’oncle Sam.Était-ce l’ouïe ? Entre les musiques pourraves... Lire la Suite →

It’s alright to hide

Il fait tomber son appareil dans l'eau : ça tourne mal 😱😱 J’ai débarqué à Invermere on the lake un beau dimanche d’avril, en fin d’après-midi. À cette période de l’année, le village avait tous les aspects d’une ville-fantôme. Il me faisait penser à un vieux décor de western spaghetti, avec ses commerces « saloon » dotés... Lire la Suite →

Never mind I will not send a postcard

Vancouver Island est connue pour abriter une bande de bêtes sauvages sans scrupules que l’on surnomme, dans ces contrées lointaines… : « les retraités ».Oui, je sais, ce nom fait froid dans le dos. En effet, mis à part en été, c’est-à-dire le moment où le tourisme de masse répugnant refait surface, l’île de Vancouver […]

And they can push me harder

Le Canada, c’est un peu le genre de pays où tu peux fumer un joint dans la rue sans que les flics t’interpellent. En revanche, si tu jettes ledit joint par terre, tu risques une amende de $575 CAD. C’est également le genre de bled où le fromage français de qualité est assez cher. Disons... Lire la Suite →

They speak with knives

Le premier roi d’Hawaï s’appelait Kalani Paiʻea Wohi o Kaleikini Kealiʻikui Kamehameha o ʻIolani i Kaiwikapu kauʻi Ka Liholiho Kūnuiākea. Je n’ai absolument aucune idée de ce que ça veut dire mais, dans sa version courte, il s’appelait simplement Kamehameha Ier. Comme moi, tu auras sûrement fait le rapprochement avec la fameuse technique de Tortue Géniale... Lire la Suite →

I’m bad at parties

Le désert australien a ce quelque chose d’incroyable qui fait que tu peux être crevé depuis 2 semaines sans que personne ne s’en aperçoive. Exceptés les charognards qui se feront un malin plaisir à te terminer jusqu’à ce qu’il ne reste plus que tes empreintes dentaires pour identifier ton cadavre. En partant de Sydney, j’ai... Lire la Suite →

Tick Tock

Même après avoir vécu 5 mois à Brisbane, l’accent du Queensland m’apparaissait toujours comme le comble de l’ignominie. Le genre de patois qui te rappelle que, même si tu te crois bilingue, t’as tout juste le niveau d’anglais d’un attardé qui a triplé sa 6ème. Cela a commencé dès mon arrivée, à l’aéroport de Proserpine,... Lire la Suite →

The wind doesn’t send an invoice

Le city hall de Sandgate abritait un symbole phallique secret.  Et je veux bien faire un effort d'imagination pour ne pas voir des bites partout comme les mecs d'Hara-Kiri mais, là, franchement ? Ben ouais ! Depuis Brisbane, la première plage accessible en train était Sandgate. À cause (ou grâce, selon ton niveau de snobisme) du... Lire la Suite →

Paint the sky grey and pink

C’est consternant à dire, mais l’Australie est une terre peuplée de gens petits et larges. Cela faisait maintenant plusieurs mois que je parcourais les routes australiennes et j’ai eu beau chercher de grands types bodybuildés à tous les coins de rue, j’ai essentiellement trouvé des personnes de corpulence trapue. J’ai pensé que c’était simplement dû... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑